Agencements n°8 - septembre 2022

Rechers et pratiques sociales en expérimentation

Collectif

Parution 19/09/2022
Format Livre broché de 176 pages
ISBN 979-10-95630-54-8
12,00€

SOMMAIRE AGENCEMENTS N°8

Expériences et concepts : pour une critique des pratiques artistiques sociales

Romain Louvel
L’art assujetti à ses concepts

Soaz Jolivet
Expériences inattendues et ruptures, de l’expérience esthétique à l’expérience artistique

Martine Bodineau
Reportage en quartiers nord : socio-fiction tout public - Saison 1, épisode 1

Romain Louvel
Des indices utiles pour une pratique artistique sociale

Agnès Henry
La relation d’un voyage dans les mondes des arts vivants

Martine Bodineau
Reportage en quartiers nord : socio-fiction tout public – Saison 1, épisode 2

Recherches et (il)légitimité : expériences concernées, militantes, universitaires

Axel Taupin
Du monde militant au monde de la recherche : balade politique pour trajectoire d’engagement.

Article collectif
La violence des normes pour un métier hors norme – Recherche-action communautaire menée par des chercheur.e.s travailleur.euse.s du sexe et des allié.e.s

Lætitia Dostrevie
Quelles marges de manœuvre pour l’action citoyenne dans les dispositifs participatifs ? L’exemple d’un Conseil Citoyen dans un quartier populaire de banlieue parisienne

Sophie Monteil
Enjeux éthiques et politiques d’une recherche sur le syndicalisme des travailleur·euses du sexe.


A propos

Agencements continue à défendre et rendre visible des recherches-actions engagées par le bas, à partir des pratiques et expérimentations d’acteurs et actrices qui prennent le risque – et le plaisir – de l’écriture collective, pour déployer les récits de leurs expérimentations. Agencements, pensé comme un équipement de recherche pour les sciences sociales, se construit depuis différents mondes et leurs interstices – universitaires, militants, professionnels, artistiques – en s’efforçant d’accueillir des écritures plurielles – collectives, débutantes ou avancées. Agencements est à la fois une invitation à se mettre, soi-même, en expérimentation, à s’impliquer dans un geste d’écriture, et un outil d’intervention.

Ce huitième numéro se structure en deux dossiers qui invitent l'expérience au cœur de nos processus réflexifs, de nos pratiques, de nos recherches. Un premier dossier « Expériences et concepts : pour une critique des pratiques artistiques sociales » propose un dialogue autour de l'art comme pratique sociale. Ce dialogue opère depuis le besoin de venir en expérience et nous plonge au sein d’enjeux esthétiques, politiques et sociaux liés aux pratiques artistiques. Le second, « Recherches et (il)légitimité : expériences concernées, militantes, universitaires » invite l'expérience comme espace-temps de recherche. Ainsi, l’expérience fait recherche. Cela depuis des trajectoires militantes, professionnelles. Ces trajectoires se mettent en mots et en paroles donnant accès à des cheminements politiques et ouvrant des points de passages dans ces trajectoires. Ces expériences sont aussi celles de violences institutionnelles subies qui s'ajoutent ou augmentent d’autres violences issues bien souvent des situations de domination, d’exclusion qui opèrent aujourd’hui.

Ce numéro invite, par l’expérience, à apprendre, à conceptualiser et à écrire « par corps ». Il donne à penser en « ruptures », à « mettre en crise le sens commun » à faire vivre des tensions au départ « d’expériences brutes », « routinières » qui sont aussi les substances des pratiques sociales. Ainsi, les écritures de ce numéro mobilisent la revue dans sa capacité à se constituer comme alliée et à venir en appui de recherches et des pratiques qui, parce qu’elles travaillent depuis l’expérience, et depuis son partage, se découvrent et se risquent.