Uzeste – Politiques d’UZ Tome 2

Critique en étendue

En librairie le 27 juin 2019
Livre broché de 392 pages – 19€
ISBN : 979-10-95630-24-1

shoppingedc Acheter en version papier :
Par chèque
Par carte bancaire


pageedcTélécharger (gratuitement) des extraits en PDF :
extraits_UZESTE_Politiques_dUZ_Tome2.pdf (130 téléchargements)

Licence Creative CommonsCette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.


4ème de couverture

Le premier volume de Politiques d’UZ traitait des politiques de la culture, de la rencontre, de l’improvisation et de l’intranquillité, thématiques qui entendaient rendre compte de quelques-unes des pratiques de subversion « d’ici d’en bas ». Le présent opus complète le répertoire des capacités critiques d’Uzeste à cheminer sur des sentes qui sont celles de l’utopie concrète.

Il fait sien le principe d’une écriture polyphonique rassemblant des textes aux régimes énonciatifs variés, ponctués de quelques paroles de nuit d’Édouard Glissant.

Trois mouvements structurent l’ouvrage. Politiques des arts à vivre souligne combien lesdits arts ne sont pas seulement question de formes, mais aussi d’imaginaires radicaux, de créativité et de communauté politique. Politiques des mots dits insiste sur le verbe, le tohu-bohu et montre l’importance des mots à cogiter, à faire rire, à bousculer. Enfin, Politiques de l’individuation traite de la production d’espaces intérieurs en résistance, de dispositions critiques et de trajectoires biographiques ; de celles qui font bifurquer les sensibilités, les pensées et finalement les vies.

À Uzeste se construisent des devenirs critiques individuels et collectifs, des itinéraires qui tendent « à prendre la tangente », font rupture, produisent des écarts avec l’ordre, les règles, les normes ; écarts qui sont autant d’occasions pour redéfinir des rythmes biographiques propices à l’arpentage d’étendues critiques inédites. Un monde…


Sommaire

FABIEN GRANJON
Notes liminaires

JULIE DENOUËL & FABIEN GRANJON
Introduction

Politiques des arts à vivre

ÉDOUARD GLISSANT
Au plus obscur des musiques

BERNARD LUBAT
Art à vivre

FABIEN BARONTINI
De l’utilité institutionnelle de l’utopie uzestoise

JACKY ET MATTHIEU LIÉGEOIS
C’est par où ? C’est par l’art !

MARC PERRONE
L’Uzeste à Marco

DALILA BOITAUD
Mémoires en marche

Politiques des mots dits

ÉDOUARD GLISSANT
Bâtir la tour

FABIEN GRANJON
Contre-pouvoirs symboliques et discours de lutte. Mosique, mythe, mauvaise foi, mythocratie

PATRICK LAVAUD
Mots d’UZ et d’OC. L’occitan à Uzeste

ANDRÉ MINVIELLE
Paul, il tique des mots. Full-Base-Art et tant pis pour vous

JACQUES BONNAFFÉ
Improvisions

Politiques de l’individuation

ÉDOUARD GLISSANT
La pensée de la Relation [extraits]

FABIEN GRANJON
Portrait intranquille d’un œuvrier à l’œuvre

MARIE-JO RIGHETTI
À Uzeste, on résiste et faut que ça continue !

PASCALE LEFEBVRE-LE RAY
Trajectoire et combats féministes

JEAN-BAPTISTE CAILLOT, NISSAF EL-BAHI, OUALID EL-BAHI,
YANNICK GABASTON, MICKAËL GIRARD, LUCILE HUGON
Lespiet : une UZ-topie concrète en transition écologique

JULIE DENOUËL
« Uzeste, c’est toute l’année »


Les auteur·rice·s

Cet ouvrage collectif a été coordonné par Julie Denouël et Fabien Granjon.
Il comprend des textes de : Julie Denouël, Fabien Granjon, Édouard Glissant, Bernard Lubat, Fabien Barontini, Jacky Liégeois, Matthieu Liégeois, Marc Perrone, Dalila Boitaud, Patrick Lavaud, André Minvielle, Jacques Bonnaffé, Pascale Le Ray, Marie-José Righetti, Uzeste d’audace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.