Abonnements 2019

Quoi :

Après une année 2018 accompagnés par 80 abonné·e·s, nous renouvelons notre campagne pour 2019 avec, ce coup-ci, comme objectif d’être 100 !
L’abonnement vous permet de recevoir l’intégralité du catalogue à paraître en 2019 ainsi que différentes attentions particulières.
Cette campagne est ouverte du 22 janvier au 28 février.
L’abonnement est pour une durée de 12 mois, de janvier à décembre 2019.


Pourquoi :

Comme de nombreuses activités, nous avons un fort besoin en trésorerie. Au-delà de l’apport financier que cela permet, le fait de savoir que nous avons 100 personnes qui nous font confiance – dès le début de l’année – nous renforce dans notre activité : nous ne sommes pas seul·e·s à nous engager dans ce projet éditorial !


Pour 10€/mois (soit 120€ l’année) :

– Vous recevez l’ensemble des neuf publications de 2019 directement chez vous,
– Les frais d’envois vous sont offerts (d’une valeur 30€),
– Et en plus vous recevrez :

  • un objet sérigraphié réalisé par La Tuberie tout spécialement pour les lectrices et lecteurs des éditions du commun,
  • un carnet de notes aux couleurs des éditions accompagné d’un feutre,
  • votre exemplaire avant la sortie officielle en librairie, chaque fois que cela nous sera possible,
  • deux films ou documentaires engagés offerts sur la plateforme de vidéos à la demande des Mutins de Pangée,
  • et encore d’autres attentions, numériques et physiques, que nous sommes en train de penser rien que pour vous !

Comment :

  • par chèque : un règlement de l’abonnement annuel
  • par prélèvement SEPA mensuellement
  • par carte bancaire mensuellement

Le prélèvement SEPA est préférable à la carte bancaire car il évite les soucis de la vie d’une carte : expiration, vol, perte, opposition…


Le premier semestre 2019 :

Nous ne sommes pas aux mêmes étapes de travail pour chacune des publications, ce qui veut dire que certaines informations peuvent être amenées à bouger (titre et nombre de pages notamment).


Le 21 février 2019
Petit dico à l’épreuve des réunions
Nouveaux mots pour rire de nos pratiques
Charlotte Dementhon et Claire Ichou, 108 pages, 9€

Le Petit dico propose un regard malicieux sur les contrariétés de réunions et met en mots cet ordre du jour qui n’en finit pas, ce temps de réunion dévolu à trouver la date de la prochaine ou encore ce PowerPoint de 128 diapositives.
À la manière du Baléinié et de ses tracas du quotidien, les autrices proposent 150 mots pour parler avec humour de nos rituels et pratiques collectives en réunion.
Ce Petit dico est le fruit de nombreuses heures passées en conférences ; AGs ; retraites stratégiques ; business lunch ; séminaires et autres rencontres dans le travail social, dans les milieux associatifs, syndicaux, éducatifs et anarchistes.


Le 26 avril 2019
La Communale
Marc Faysse, 120 pages, 10€

Achille est un jeune militant UNEF de l’université Rennes 2. Pendant les manifestations contre la loi travail, il rencontre Yann, Louis, Mathis. Ensemble ils créent un squat dans une ancienne école communale où Achille découvre une autre facette du militantisme. Cette fiction, qui frôle souvent le récit, raconte sa radicalisation vers les milieux d’« ultragauche ».


Le 23 mai 2019
Petit manuel de travail dans l’espace public
À la rencontre des passants
Jérôme Guillet, 190 pages, 15€

Dans la rue, on évite les corps, on évite les regards, on s’assoit à l’autre bout du banc…L’indifférence organisée est la règle et ne tolère que de rares exceptions. Jérôme Guillet a passé 20 ans à déjouer ces usages, à inventer des prétextes pour que se multiplient dans l’espace public des échanges entre inconnus. Il est notamment à l’origine du « Porteur de paroles », un dispositif d’éducation populaire très utilisé pour amorcer des discussions en pleine rue. Ce livre rassemble les enseignements tirés de ses expérimentations et propose une grammaire des interactions dans l’espace public, portée par le goût de la rencontre et les plaisirs de l’observation.


Le 14 juin 2019
Uzeste
Politiques d’UZ tome 2 – Critique en étendue

Sous la direction de Julie Denoüel et Fabien Granjon, 230 pages, 19€

Édouard Glissant, Bernard Lubat, André Minvielle, Jacques Bonnaffé, Fabien Barontini, Jacky Liégeois, Matthieu Liégeois, Marc Personne, Ernest Pignon-Ernest, Dalila Boitaud, Antoine Chao, Patrick Lavaud, Julie Denouël, Fabien Granjon, Pascale Le Ray, Marie-José Righetti, Uzeste d’audace.
Le présent ouvrage est le second volume de Politiques d’UZ. Les deux tomes constituent une somme inédite de témoignages, d’analyses, de textes poïélitiques qui visent à faire sentir et comprendre ce qui se trame dans ce village de 400 habitants. À Uzeste s’invente, depuis plusieurs décennies, les bases d’un commun rural critique. Par les arts, les mots ou encore l’improvisation, toujours mis en relation avec l’histoire sociale et politique régionale, les Uzestois.es ont su créer un front culturel de résistance populaire unique en son genre. UZESTE-Politiques d’UZ 2 rassemble des textes de nature très variée, écrits par une vingtaine de contributeurs (sociologues, musiciens, paysans, plasticiens, cafetière, comédiens, écrivains, militants, etc.) qui, partagent avec générosité leurs expériences uzestoises, dans des registres qui leurs sont propres.


Le 12 septembre 2019
UN PAYSAGE DU RENVERSEMENT
Des agriculteurs à l’école du sol

Collection Culture des précédents
Clémence Bardaine et Alexis Pernet, 50 pages, 7€

Ce texte raconte une « Université aux champs » organisée fin 2016 par un collectif de treize agriculteurs du Marais poitevin, territoire de controverses environnementales. Ensemble, ils se décalent de leurs quotidiens en reconsidérant l’élément principal de leur activité : le sol. À travers une mise en perspective historique, ce texte évoque un ensemble de renversements qui jalonnent les pratiques agricoles actuelles, préfigurant les évolutions du rapport entre agriculture, société et environnement, dans le contexte où l’agroécologie prend de l’ampleur. Tous deux à l’école du paysage de Versailles, Clémence Bardaine est artiste et doctorante et Alexis Pernet est paysagiste et maître de conférences.


Le 26 septembre 2019
L’HORIZON EST ICI
Pour une prolifération des modes de relations

Myriam Suchet, 180 pages, 19€

Dans un monde où les liens se crispent, se liquéfient, déployer des formes de vie solidaires et émancipées implique de s’arracher aux modes de rapports établis et d’en expérimenter de nouveaux. Mais lesquels ? Ce livre invite à porter attention aux qualités singulières de toute relation : chaque page reprend la structure du Talmud pour agencer un ensemble de matériaux empruntés à différents univers d’action, de création et de réflexion. Les textes et leurs interprétations littéraires opèrent comme des agents de liaison permettant de caractériser les modes de relation en dehors des termes habituellement employés pour les désigner et, ce faisant, ouvrir une brèche où être en lien autrement.


Le 10 octobre 2019
AGIR ICI ET MAINTENANT
Penser l’écologie sociale de Murray Bookchin

Préface de Pinar Selek et postface d’Isabelle Attard
Floréal Romero, 220 pages, 16€

Agir ici et maintenant est un essai autant qu’un manifeste, une analyse personnelle de la pensée de Murray Bookchin.
En guise d’amorce, Floréal Roméro dresse le portrait du fondateur de l’écologie sociale et du municipalisme libertaire. Il en fait son histoire, son évolution politique, pour la mettre en miroir avec les enjeux écologiques, sociaux et économiques actuels. De l’Espagne au Rojava, en passant par le Chiapas, à partir d’exemples concrets, l’auteur lance un appel à la convergence des luttes et un cri d’espoir. Ce livre nous apporte des conseils pratiques pour sortir du capitalisme et ne pas se résigner face à l’effondrement qui vient.


Le 8 novembre 2019
CRAVIROLA
Une expérimentation politique alliant vie et travail

Collection Culture des précédents
Jérémie Lefranc, 170 pages, 13€

La coopérative Cravirola fait partie de ces expériences communautaires, ayant durées plusieurs années et survécues à l’après mai 68 et se comptant sur les doigts d’une main. Jérémie Lefranc nous livre son regard singulier sur dix années d’un collectif qui, ayant posé comme enjeu politique de vivre et travailler autrement, a choisi comme moyens la coopérative, la paysannerie et la ruralité. Dans un enjeu de « culture des précédents », ce récit donne à lire d’autres manières de faire, à contre-courant des injonctions capitalistes et libérales. Ce texte permet également de rappeler le caractère actuel de nombreuses expérimentations autogestionnaires.


Le 12 décembre 2019
PETIT MANUEL DE L’HABITANT PARTICIPATIF
Construire du commun entre les murs

Samuel Lanoë, 190 pages, 15€

En dix ans, l’habitat participatif est passé de projet anecdotique et expérimental à une pratique récurrente des collectivités et institutions publiques. Tout en donnant de la visibilité à ces manières « d’habiter », ce développement rapide est venu uniformiser et techniciser le milieu. Les guides, fiches techniques et retours d’expériences ne manquent pas d’expliquer comment budgétiser le projet immobilier ou choisir son statut juridique. Qu’en est-il de l’idée de départ de « changer la ville pour changer la vie » ? Samuel Lanoë dresse un état des lieux de ses expériences et du secteur tout en réengageant au cœur de l’habitat une question essentielle, celle de l’habiter.


S’abonner :

par chèque, en règlement de la totalité : veuillez utiliser ce formulaire.

par prélèvement SEPA et carte bancaire, en prélèvement mensuel (si le module ne s’affiche pas, veuillez cliquer ici):